DANSER LES ARBRES

Danser les arbres c’est la rencontre des êtres par le mouvement puissant et fragile des corps ; par le lien des sens et du ressenti qui invite à l’expression du vivant. C’est espérer un contact avec ces arbres à la fois fragiles et gigantesques qui peuplent silencieusement notre existence. Un désir profond de se relier à cette nature dans un esprit de communion et de partage. C’est un parcours initiatique allant du début de la vie jusqu'à la mort, à travers les saisons naturelles de la vie.

Le projet Danser les arbres regroupe neuf artistes du domaine de la danse, de la musique, de la poésie et de l’image dans un projet de création vidéo.

Christine Simard

Christine Simard
(conception du projet et danse)

Christine travaille dans le domaine des sciences naturelles depuis 28 ans, d'abord comme naturaliste interprète et assistante de recherche en écologie forestière. Parallèlement elle pratique la danse et expérimente diverses approches dans le mouvement. Le Buto, le contact improvisation, le flamenco et le tango argentin contribuent à la construction du langage qu’elle développe au gré de son inspiration. Christine travaille également au sein du Papillon blanc, danse; un organisme qui intervient auprès des personnes en perte d'autonomie.

 

Passionnée de nature, cette dernière nourrit une grande partie de la production photographique qu’elle expose dans des organismes ou galeries de la région de Québec.

Julia-Maude Cloutier (danse)

 

Julia-Maude est interprète et chorégraphe en danse contemporaine. Elle pratique en parallèle des arts physiques tels la capoeira et l'art du déplacement (parkour). Sa recherche est ancrée dans le mouvement, ce que le corps athlète a comme possibilité créative. Au centre de ses préoccupations : l'être humain et les relations entre individus. Pour ce faire, elle préconise le travail in situ et multidisciplinaire

Maryse Damecour (danse)

 

Après des études en sociologie (université), Maryse complète le programme de l’École de danse de Québec. Depuis 2009, elle œuvre en danse, performance, musique et théâtre auprès d’artistes tels que Daniel Bélanger, Hanna Ab Del Nour, Laurence Brunelle-Côté et Kira Kirsch.

 

Maryse poursuit la sincérité dans la danse. Elle cherche un geste complet, qui est sous tendu par une émotion, un état corporel, un regard, une attention, une intention, un désir. Elle appelle une danse motivée par les mouvements intérieurs et profonds tout en conscientisant la forme matériel du corps.

 

Sa motivation artistique est la communication et la transmission. Alliant la danse, la performance, les arts visuels, la musique et la parole, Maryse adresse des thématiques sociales et humaines et vise à participer à la réflexion collective autant sociétale qu’artistique.

Stéphanie Gaudreau (danse)

Thérapeute par le mouvement, danseuse, pédagogue et femme de la terre, depuis 1996 elle dédie sa vie professionnelle à l’Être humain.

Engagé activement depuis 1992 dans la communauté de Contact Improvisation, fondatrice de l’ACI à Montréal et de « Danse Orée des bois » situé dans la pleine nature de l’Estrie.

Photo : Charles Bélisle - @belisle.pro

Marie-Noëlle Goy (danse)

Après des études professionnelles en danse contemporaine et classique en France, Marie-Noëlle Goy soucieuse d'approfondir sa démarche artistique s’est également formée à l’animation culturelle, au théâtre, à la création et l’animation de projets artistiques et culturels. En 1994, elle va s'investir dans la fondation du centre culturel et artistique le Café des Arts de Québec.


Danseuse, comédienne et metteure en scène, tour à tour, c'est la passion pour l'être humain vulnérable et fragilisé par la maladie qui va la pousser à plonger dans un projet novateur de danse à l’hôpital en cofondant Le Papillon blanc, danse (OBNL) en 2013.

 

Sa démarche est soutenue par un élan intérieur de beauté, de vérité et de vitalité qui articule sa danse et sa présence vers l'harmonie et le bien-être. Elle crée ainsi des visites dansées et des médiations culturelles dans les CHSLD, CRDI, Hôpitaux et centres de cancérologie du Québec.

Andrée Levesque-Sioui (chant)

 

Andrée est wendat de la communauté de Wendake près de Québec, sa ville natale. Auteure mélodiste interprète, elle affectionne particulièrement les possibilités qu’offrent l’improvisation et les jeux rythmiques de sa tradition orale. La voix devient, cet instrument de quête d’oralité enfouie, l’éveil d’une mémoire par le chant, la langue et les tambours. Au-delà du style musical, c’est l’authenticité de la démarche humaine au cœur de l’expérience vocale qui l’interpelle. Chaque style lui permet d’explorer certains aspects de sa personnalité et l’ouvre à de nouveaux espaces.

 

En suivant diverses formations, elle a exploré le chant classique et gospel, le yoga du son, le chant choral, Estill voice training et le théâtre. Innucadie 2017, Gala prix du gouverneur général 2017, Ensemble nous sommes Québec, Kiugwe, Jeux para-panaméricains 2015, WendaKébec, Bruits du monde, Kwahiatonhk, murmures et torrents de la grande tortue, Les 4 directions, Libérons les voix etc. Elle est l’interprète principale de trois albums: Yahndawa’ (2011), (meilleure réalisation d’album aux Native American Music Awards 2013 et meilleure musique du monde aux Eworld Music Award 2012); Fais dodo mon trésor (2012) et Ozalik (2013). Elle a chanté sur la chaîne APTN pour l’émission TAM. Engagée dans sa communauté, elle y enseigne la langue wendat auprès des jeunes et des adultes depuis 2010.  

Jean Désy (poésie)

Jean est né au Saguenay. Il enseigne à l’Université Laval à Québec, en médecine et en littérature. Il pratique toujours la médecine en tant que dépanneur dans le pays cri de la Baie-James et au Nunavik. Parmi ses dernières parutions, un recueil de récits d’inspiration médicale intitulé L’accoucheur en cuissardes, publié aux éditons XYZ en avril 2015; un recueil de poésie en collaboration avec Normand Génois et intitulé Bras-du-Nord, en septembre 2015, aux éditions Mémoire d’encrier; un court essai sur le métissage et la métisserie, paru en septembre 2016 chez Mémoire d’encrier, intitulé Amériquoisie; un essai portant sur la spiritualité, paru en mars 2017 chez XYZ éditeur, en collaboration avec Isabelle Duval

André Beaudoin (vidéo)


André est passionné de nature, de musique et de photographie depuis toujours. En particulier, il a une solide formation en piano classique acquise à l'École Vincent d'Indy de Montréal et il a décroché quelques prix dans des concours provinciaux et nationaux. Il a une formation autodidacte en photographie. Malgré qu'il mène une carrière scientifique portant sur la santé des forêts, il réalise divers projets artistiques multidisciplinaires célébrant la beauté de la nature.
Ceux-ci intègrent ses interprétations au piano et sa photographie. Dans le projet Danse avec les arbres, il met à profit ses talents en captation vidéo par drone afin de magnifier la relation unique de chaque danseuse avec les arbres.

Marie-Loup Cottinet (Violoncelle)

Marie-Loup a complété sa maîtrise en musique de chambre à l’Université Laval en 2014 auprès de Ryan Molzan et du quatuor Arthur-Leblanc. La recherche de sonorités au violoncelle est une préoccupation constante que le langage de la musique nouvelle lui permet d’explorer et d’exprimer de manière très personnelle. Dès le baccalauréat, elle s’implique pour la création d’œuvres d’étudiants de la Faculté de musique. Créer du répertoire actuel est, à son avis, un devoir de musicien. Devoir auquel elle prend un plaisir certain en participant à la fondation de l’Ensemble Lunatik en 2009.  Marie-Loup Cottinet collabora avec l’Orchestre d’Hommes Orchestre/ Théâtre Rude Ingénierie/ Jacynthe Carrier en 2015 lors du Carrefour International de Théâtre en jouant dans le parcours « Où vas-tu quand tu dors en marchant? ».  Le Bureau de l’APA l’amène aussi à se produire un peu partout avec le spectacle La Jeune-Fille et la Mort, depuis 2010 : Montréal, Québec, York (É.U.), Limoges et Nantes (France), Mons (Belgique). Avec Fabienne Gosselin, Marie-Loup créa la musique pour le projet « Écho » de l’artiste en art vidéo Anne-Marie Bouchard. Gérante depuis maintenant 4 ans pour l’Orchestre Symphonique de l’Université Laval, Marie-Loup enseigne également à l’école Anne-Hébert, à La Camaradière et à l’Arquemuse.

Alain Audet (musique et vidéo)

 

Alain étudie la guitare classique à l’École de musique de l’Université Laval. Après l’obtention d’un DEC en musique et d'une technique en audiovisuel, il poursuit un baccalauréat multidisciplinaire en création littéraire, culture musicale et réalisation audionumérique. Il fonde la maison de production Nopal musique et réalise plusieurs projets et albums à compte d’auteur. Il étudie actuellement au baccalauréat en composition tout en vaquant à ses projets de création.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now